Les mécanismes d’apprentissage du langage chez les enfants mono- et multilingues

Les questions les plus importantes

Pourquoi ce projet ?

Dans le cadre de mon travail de recherche à l'Université de Bâle, j’examine la façon dont les enfants mono- et multilingues apprennent par le jeu une langue inventée. Nous espérons qu’ultérieurement, ces jeux d’apprentissage pourront aider à mieux dépister les troubles du langage chez les enfants multilingues.

Que devra faire mon enfant ?

Votre enfant jouera avec moi à des jeux de langage adaptés à son âge. Ces jeux durent environ 15 minutes et fonctionnent sur un ordinateur avec écran tactile, dans l’environnement familier de son école (maternelle). Ces jeux mettent en scène un extraterrestre amical (un personnage de dessin animé) qui invite l’enfant à visiter sa planète et à apprendre sa langue. Votre enfant va entendre les nouveaux mots et phrases de cette langue à travers des écouteurs. J’enregistrerai ce que votre enfant dit, pour l’analyser par la suite. Dans une deuxième séance de 15 minutes, votre enfant participera à des exercices classiques de résolution de problèmes (reconnaissance de motif) et de mémoire auditive (répétition de séries de chiffres et de syllabes).

Comment les données de mon enfant seront-elles traitées ?

Avant leur analyse, les données de votre enfant seront anonymisées (chaque enfant reçoit un numéro), de sorte qu'aucune information personnelle ne sera retenue. À la fin de l'étude, vous serez informé des résultats, si vous le désirez.

Que dois-je faire pour que mon enfant puisse participer?

Si vous avez été invité/e par l'école de votre enfants, veuillez s'il vous plaît remplir la déclaration de consentement et le questionnaire sur le développement linguistique de votre enfant ci-joints. Votre participation est volontaire, et vous ou votre enfant pouvez révoquer votre consentement à tout moment. Pour plus d’information, vous pouvez consulter le site du projet germa.unibas.ch/SEMK, et je répondrai volontiers à toutes vos questions éventuelles par email ou par téléphone. Je serais très heureuse de votre participation, qui serait une aide importante pour la réussite de mon projet.

D'autres questions

       Pourquoi les jeux d'apprentissage de langues pourraient-ils aider à dépister les troubles du langage chez les enfants multilingues ?

Dans l’état actuel de nos connaissances, les retards langagier chez les enfants multilingues sont difficiles à interpréter, car le processus d'acquisition du langage peut se faire plus lentement que chez les enfants monolingues. Leur niveau dépend énormément de l'intensité et de la durée du contact avec les différentes langues, mais la plupart des tests linguistiques visent seulement UNE des langues apprises (par exemple l’allemand), en comparaison avec les enfants monolingues. Différencier un ralentissement temporaire causé par le multilinguisme, d'un « trouble spécifique du langage » (dysphasie) est donc difficile, mais néanmoins très important pour fournir aux enfants un soutien approprié. Une dysphasie se produit – pour des causes peu connues jusqu’à présent, probablement génétiques – chez environ 7% des enfants d'âge préscolaire et nécessite un traitement orthophonique particulier.


Des études récentes montrent que les enfants dysphasiques ont beaucoup de difficulté à apprendre de nouvelles structures de la langue (tandis les enfants multilingues sans ces troubles montrent même des avantages dans ce domaine, comparés aux monolingues). La présente étude a pour objectif d’examiner plus en détail cette capacité d'apprentissage du langage (indépendamment de leur exposition et de leurs connaissances dans des langues existantes) sur une langue nouvelle, inconnue des enfants participant à l’étude. Nous allons aussi l’utilisation des jeux d’apprentissage de langues artificielles dans le dépistage des problèmes de langage chez les enfants multilingues.

 

       Pourquoi les enfants participent-ils aussi à des tâches de résolution de problèmes et de mémoire auditive ?


Ces tâches font appel à des aptitudes qui influencent aussi la capacité à apprendre de nouvelles langues, comme l’ont montré des études précédentes. Par conséquent, une évaluation approximative des capacités des enfants dans ces domaines est effectuée et sera prise en compte dans l’analyse statistique.
 

          Quand puis-je obtenir les résultats de mon enfant ?

Comme
les tâches utilisées dans l'étude ne sont pas standardisées, les résultats individuels des enfants ne peuvent pas être interprétés indépendamment de l’étude, et les analyses se font uniquement au niveau du groupe. Nous vous ferons parvenir les résultats de groupe à la fin de l'étude, prévue pour l'été 2017. Le cas échéant, nous divulguerons les résultats intermédiaires et d’autres informations, par exemple sur nos publications scientifiques, sur ce site.

       Pourquoi certains enfants participent-ils aussi à des tests de langage standardisés ?

Certains tests de langage supplémentaires sont effectués avec les enfants ayant un trouble du développement du langage, afin de confirmer ce diagnostic. Un petit échantillon d'enfants du même âge et sexe sont également invités à participer à ces tests, afin de créer des conditions expérimentales comparables et d'exclure définitivement tout trouble langagier chez eux. Si votre enfant est invité à participer à ces tests supplémentaires, vous pouvez demander les résultats individuels de ces tests auprès de nous si vous êtes intéressé. 


Comment les questionnaires et les données personnelles seront-ils traités?

En fonction de vos réponses dans le questionnaire parental nous déterminerons le profil linguistique de chaque enfant qui entre dans l'analyse – nous vous prions donc de répondre de manière aussi précise et détaillée que possible. N’hésitez pas à nous contacter en cas de question ou d’ambiguïté. Veuillez s’il vous plait nous laisser vos coordonnées, afin que nous puissions entrer en contact avec vous si nous avons besoin d’un complément d’information.

Vos données seront accessibles uniquement au personnel associé au projet, et uniquement à des fins liées au projet. Les questionnaires remplis seront archivés dans un casier verrouillé à l'Université de Bâle (Suisse). Avant l’analyse, les données seront anonymisées (un numéro sera attribué à chaque enfant). Ces résultats anonymes peuvent être utilisés à des fins scientifiques (présentations publiques, publications dans des revues scientifiques).